1. La prise en compte de l’aquaculture comme projet phare du Plan Sénégal émergent (PSE) avec la nomination d’un Chef de projet PSE au sein de l’ANA et l’élaboration d’un programme pour le développement accéléré de l’aquaculture. Ce programme a pour objectif de créer 20 000 emplois et produire 50 000 tonnes de 2015 à 2023.
  2. la signature d’une convention de partenariats avec le Programme d’Appui pour l’Emploi des Jeunes et des femmes (PAPEJF), financé par la Banque Africaine de Développement et l’Etat du Sénégal pour une période de 5 ans, relative à la réalisation de 90 fermes et une usine de fabrique d’aliments ;
  3. la signature de la convention de partenariat avec le Fond de Garantie des Investissements Prioritaires (FONGIP), dans le cadre de l’accompagnement du secteur privé pour développer les investissements en aquaculture ;
  4. le renouvellement des conventions de partenariats avec le Projet de Développement Rural de la Casamance (PADERCA), le Projet d’Appui à la Petite Irrigation Locale (PAPIL), la Société d’Aménagements et d’Exploitation des terres du Delta du fleuve Sénégal et des vallées du fleuve Sénégal et de la Falémé (SAED) pour le développement des réalisations aquacoles dans leur zones de programme respectifs.
  5. la convention de partenariat avec le Projet du Massif du Fouta Djallon du Ministère de l’environnement et du Développement Durable, pour la réalisation de bassins piscicoles à Samécouta, dans la région de Kédougou. A ce niveau, une première phase est en cours d’exécution avec ledit projet.
  6. la convention de partenariat avec la nouvelle université du Sine Saloum, dans le cadre de la mise en place d’une nouvelle UFR en pêche et aquaculture qui sera basée à Fatick. A ce niveau il faut signaler que l’ANA est membre du comité technique de cette université à vocation agricole.
  7. La convention de partenariat avec une Plateforme des 9 acteurs dont le PNDL, la BNDE, l’ARTP, l’ARM, etc… pour la réalisation de fermes intégrées dans les communes du Sénégal.
  8. La signature de la convention de partenariat avec l’entreprise Conduril dans le cadre de la réalisation d’une ferme en étang dans la commune de Ronkh, à Saint louis.
  9. la poursuite des synergies d’actions avec les directions du Ministère de l’environnement et du durable (la Direction des Financements verts et des Partenariats, la Direction de la Planification et de la Veille Environnementale, l’Agence nationale de la grande Muraille verte, l’Agence nationale des Ecovillages, etc.),
  10. les actions de synergie avec les autres programmes et projets de l’Etat à savoir le Programme des Domaines agricoles communautaires (PRODAC), la Direction de l’Agriculture, l’Agence pour la Réinsertion Sociale des Militaires (ARSM), etc…
  11. les synergies établies avec les ONG à l’image de Green Sénégal, WWF et Winrock international.